École buissonnière, entre Stalingrad et Solférino…

Les parisiens doivent hausser les sourcils en lisant ce titre : quoi qu’est-ce ???

point éphémère, tag, graf, graffiti, street art, le chat
Stalingrad et Jaurès bordent le bassin de la Villette, un quartier tout près de chez moi où j’aime me balader. Le quartier bouge beaucoup en ce moment, dans des circonstances pas très drôles puisqu’il est le lieu de vie de plusieurs centaines  de migrants qui vivent dans des conditions très dures.

Pourtant, à quelques pas de là, la vie de quartier telle que je la connais depuis quelques années n’a pas beaucoup changé. Ce coin-là du 19ème, à la frontière du 10ème, est paisible et agréable, mélangé et populaire, vivant et sans chichis.

Je n’aurai pas assez de cet article pour vous présenter l’endroit, mais ce jour-là nous sommes partis faire un petit tour du côté du Point éphémère, repérable de loin avec ses façades taguées et son côté “ouais je suis tout peinturluré et alors ?”
Cet ancien magasin de matériaux de construction partage les lieux avec une caserne de pompiers, juste au bord du canal Saint-Martin. Et il est sacrément photogénique, vous ne trouvez pas ?

point éphémère, tag, graf, graffiti, street art

Le fan de street art bondissant tel un cabri.

point éphémère, tag, graf, graffiti, street artpoint éphémère, tag, graf, graffiti, street artpoint éphémère, tag, graf, graffiti, street artpoint éphémère, tag, graf, graffiti, street artpoint éphémère, tag, graf, graffiti, street artpoint éphémère, tag, graf, graffiti, street artpoint éphémère, tag, graf, graffiti, street artmétro aérien, stalingrad, métro paris, rose trémière, fleur des villes, métro ligne 2point éphémère, tag, graf, graffiti, street artpoint éphémère, tag, graf, graffiti, street artAprès ça, direction le bassin de la Villette, d’où on peut admirer une de mes vues préférées de Paris :bassin de la villette, fontaine paris

bassin de la villette

Après ça, on a eu très faim, et on s’est dit que c’était l’occasion de tester ce petit bar-resto au bord de l’eau: Côté Canal.
Il faut bien ouvrir l’œil pour le trouver, parce que techniquement, il n’est pas vraiment au bord de l’eau : il se trouve près du MK2 Quai de Seine, bien planqué, et il vous offrira la possibilité de manger en terrasse sans bruits de voiture (#obsessionnelle), avec une vue verdoyante et agréable.
Les pour : même les paniers percés ou les fauchés-dès-le-15-du-mois y trouveront leur compte : j’ai commandé une tarte chèvre-épinards pour 9.90€ avec sa salade, et après les portions qu’on m’a servie, je n’avais plus faim du tout. Le cadre, évidemment. Le service est gentil et souriant. Et à l’intérieur, c’est tout à fait charmant, le genre de petit endroit secret où emmener son amoureu(x/se).
Le contre : la cuisine est très simple, n’attendez pas de grosse révélation culinaire. Plutôt pour boire un verre, peut-être ?

côté canal, restaurant, restaurant bassin villette, restaurant paris 19, restaurant côté canal, restaurant pas cher

bassin villette, fontaine parisbassin de la villette, mk2 quai de loire, bateau paris, canal saint-martin, le martin pêcheur, canal de l'ourcq

Après ça, zou, direction le Musée d’Orsay, que nous n’avions jamais visité alors que nous vivons à Paris depuis 10 ans pour moi, et autant pour ma moitié ! Oups, il faut réparer ça, et même si l’après-midi était très ensoleillée, nous avons tenu notre programme…

musée d'orsay

musée d'orsay

Le “classicisme” de ce musée, contraste évidemment énormément avec la première partie de notre journée, et ce n’est pas pour nous déplaire.
Honnêtement, ce musée est magnifique, mais je ne suis pas sûre d’y retourner un jour, sauf si un artiste que j’adore y est exposé. Le fait que ce soit une ancienne gare, et l’architecture incroyable de ce bâtiment aux dimensions colossales, ainsi que son emplacement privilégié et sa superbe vue depuis la terrasse me laisseront de beaux souvenirs. Mais les collections présentées n’étaient pas vraiment ma tasse de thé, en-dehors de la salle consacrée aux Orientalistes, et une maquette de l’Opéra Garnier que je ne me suis pas lassée de regarder sous tous les angles, captivée par les détails d’une finesse indescriptible…

musée d'orsay

musée d'orsay

musée d'orsay

musée d'orsay

En miniature, ça en jette…

Et la cerise sur le gâteau : en arrivant tout en haut, une terrasse avec une vue de carte postale nous attend :

musée d(orsay, vue panoramique apris, vue panoramique sacré-coeur

2016-07-14_0089

Et du coup, c’est chouette de faire le touriste dans sa propre ville !

On est sortis du musée vers 19h, après avoir visité l’exposition autour du Douanier Rousseau, laquelle ne m’a pas transcendée non plus, en-dehors de sa période “tropicale”, qui correspond à ses tableaux les plus célèbres donc déjà vus…
En sortant, nous arrivons au moment de la “Golden Hour”, ce moment que les photographes aiment bien puisque tout est nimbé d’une jolie lumière dorée… Nous n’aurons pas le temps de faire beaucoup de photos -nous sommes attendus ailleurs- mais un dernier regard vers la Seine et un bateau décoré aux couleurs françaises met le point final à une journée parisienne bien remplie, entre une rive droite canaille et une rive gauche opulente.

le Point Ephémère :
200, Quai de Valmy
75010 Paris

Côté Canal :
5, Quai de la Seine
75019 Paris

Musée d’Orsay:
1, rue de la Légion d’Honneur
75007 Paris

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *