Un dimanche dans l’Allier : le PAL

pal, parc d'attractions pal, parc animalier pal, zoo pal, tourisme auvergne, tourisme allier, twist attraction

Pour les non-initiés (aka les non-Auvergnats !), le PAL, ça ne veut pas dire grand-chose.

« Le PAL ? Comme les vampires? » m’a-t-on déjà demandé.pal, parc d'attractions pal, parc animalier pal, zoo pal, tourisme auvergne, tourisme allier

A contrario, j’ai été surprise de constater que plein de gens autour de moi connaissaient le PAL, ce petit (plus si petit !) parc d’attractions et animalier situé à Dompierre-sur-Besbre, et dont la renommée a largement franchi les limites de la région Rhône-Alpes-Auvergne.

Pour moi, le PAL est totalement lié à des souvenirs d’enfance, où y aller était un évènement en soi, une fête, un moment tout à fait exceptionnel…

Regarder les singes, donner à manger aux girafes, « faire des bouées », monter dans la chenille…. Autant d’attractions qui ont aujourd’hui disparu ou se sont modernisées, autant de pratiques (comme nourrir les animaux) qui ont été adaptées en fonction de la santé des animaux qui semble privilégiée aujourd’hui. pal, parc d'attractions pal, parc animalier pal, zoo pal, tourisme auvergne, tourisme allier

Évidemment, depuis 20, 25 ans, les choses ont changé : le King-Kong de mon enfance, tout en moquette marron élimée, a laissé sa place à un spectaculaire gorille criant de réalisme.
La chenille a hélas disparu, je cherche toujours à en trouver les vestiges dans le parc, cherchant sa carcasse abandonnée sous la végétation, a-t-elle été démantelée?
Le grand huit si spectaculaire de mes 10 ans, qui faisait si peur, ressemble aujourd’hui à un gros manège pour enfant, mais je lui garde une tendresse éternelle pour les premières frayeurs et pics d’adrénaline qu’il m’aura procurés !pal, parc d'attractions pal, parc animalier pal, zoo pal, tourisme auvergne, tourisme allier

Quand aux animaux, j’ai le sentiment qu’une plus grande et réelle attention est apportée à leur confort, à leurs conditions de vie, même si pour des raisons évidentes, je reste songeuse devant le fait qu’ils sont malgré tout enfermés. Mais c’est le principe du zoo…

pal, parc d'attractions pal, parc animalier pal, zoo pal, tourisme auvergne, tourisme allierAu mois de Juin, je suis donc retournée sur ce lieu si symbolique de mon enfance, avec Cédric et une partie de ma famille. Et même avec des yeux d’adulte, ce grand parc tient ses promesses : on peut toujours y chercher les pandas roux bien cachés dans les feuillages des arbres, on peut toujours monter à bord des bouées qui tournent, bousculent et éclaboussent leurs passagers pour la plus grande joie de ceux qui sont épargnés, on peut se faire frissonner de peur et d’envie en testant le Yukon Quad…pal, parc d'attractions pal, parc animalier pal, zoo pal, tourisme auvergne, tourisme allier

 

Cette année, j’ai découvert plusieurs nouvelles propositions, notamment la ferme des crocodiles : crocodiles qu’on croirait en plastique, tant leur immobilité absolue brouille les pistes. dans cet enclos particulier, j’ai apprécié la signalétique décalée qui fait passer certains messages avec humour !

pal, parc d'attractions pal, parc animalier pal, zoo pal, tourisme auvergne, tourisme allier, crocodiles

On dirait qu’on les a dérangés en pleine conversation !

pal, parc d'attractions pal, parc animalier pal, zoo pal, tourisme auvergne, tourisme allierEntre deux « classiques » (le train des aventuriers ou la descente du Colorado, appelée chez nous « les bouées »), on a tenté le Twist, tout nouveau pour moi qui avais « séché » le PAL l’année dernière.

Verdict : très chouettes sensations, ça tourne en même temps que ça dévale les montagnes russes à toute vitesse, et mes compagnons du jour en raffolent. Moi je préfère la vitesse sans l’aspect « rotation » qui me rend très vite malade !!

pal, parc d'attractions pal, parc animalier pal, zoo pal, tourisme auvergne, tourisme allierLa journée est belle et ensoleillée, pour un dimanche de Juin on peut considérer qu’il y a du monde, mais sans que ce soit contraignant au niveau des attractions pour le temps d’attente. Le maximum qu’on ait attendu, ça devait être 15 min pour l’attraction phare, le « Yukon Quad ».pal, parc d'attractions pal, parc animalier pal, zoo pal, tourisme auvergne, tourisme allier

pal, parc d'attractions pal, parc animalier pal, zoo pal, tourisme auvergne, tourisme allier

Le climat est lourd, et on n’échappera pas à la pluie de la fin de journée…
On n’aura pas beaucoup de temps pour découvrir in extremis la volière, que j’aurais aimé visiter plus longuement : les oiseaux y évoluent librement, puisqu’un filet géant est tenu dans le ciel pour éviter qu’ils ne s’échappent, et les visiteurs peuvent suivre un petit circuit au milieu des différentes espèces d’oiseaux et d’un jardin en partie aquatique spécialement aménagé pour eux. Pas si faciles que ça à photographier, ces jolis oiseaux !pal, parc d'attractions pal, parc animalier pal, zoo pal, tourisme auvergne, tourisme allier

On est repartis fatigués mais heureux de notre journée : le PAL est un parc d’attractions qui a su évoluer et se renouveler, en évitant l’écueil du kitsch et du « déjà vu » en proposant régulièrement de nouvelles attractions à sensations fortes, et en soignant ses décors.

Le PAL
Saint-Pourçain-sur-Besbre
CS 60001
03290 DOMPIERRE-SUR-BESBRE

Retrouvez toutes les infos pratiques pour vous rendre au PAL ici.

*Merci à Allier Tourisme de m’avoir offert un passeport pour bénéficier d’une entrée au PAL *

Aucun commentaires

Laisser un commentaire