Les machines de l’île de Nantes

Aujourd’hui c’est dimanche, et le temps est radieux !

Nous avons prévu de passer la journée sur l’île de Nantes, à la rencontre des fabuleuses machines… Et en particulier de l’éléphant, celui qui a mis des petites étoiles dans mes yeux quand je l’ai aperçu un jour, à la télé ou sur Internet, je ne sais plus. Lui qui m’a donné le déclic d’aller à Nantes.

Et même si de façon irrationnelle, je sentais que ça allait me plaire de le voir en vrai ce coco, je n’avais pas anticipé à quel point il allait m’émouvoir. Il était là, tranquille, il marchait de sa démarche indescriptible et familière en même temps, et j’ai de nouveau eu 5 ans dans ma tête, parce que devant moi se tenait le plus beau, le plus incroyable des jouets qu’un enfant puisse imaginer. C’est sans doute pour ça que j’ai un peu pleuré en le voyant… Ses yeux superbes ourlés de grands cils semblaient si réels, qu’en dépit de toute logique, j’ai eu un coup au cœur en me disant que cet étrange éléphant, si fidèle d’aspect aux vrais éléphants, semblait pourtant être une créature fantastique sortie de l’imaginaire d’un génial savant fou.
machines de l'île, nantes, machines de l'ile de nantes, éléphant de nantes, éléphant mécanique

Toute la journée, quand je l’ai croisé, j’ai versé ma petite larme. Surtout quand il barrissait ! On peut dire que j’ai eu le coup de foudre… (Je n’ai pas cherché à comprendre !)

L’éléphant a beaucoup plu aux enfants aussi, qui riaient de bonheur quand ils se faisaient asperger :
DSC08690Mais l’émerveillement ne s’est pas arrêté là, puisque comme des gosses à l’idée d’un parc d’attractions, nous avons pris nos tickets pour visiter le hangar où d’autres mystérieuses bêtes de métal nous attendaient… Et on ne rigole pas trop avec certaines !!

Galerie des Machines
Boulevard Léon Bureau
44200 Nantes

machines de l'île, nantes, machines de l'ile de nantes, héron nantes, fourmi nantes, fourmi mécanique

Est-ce qu’on parle de cette incroyable fourmi qui n’est pourtant qu’une maquette ??

Il y a un autre point d’intérêt inattendu dans une partie des serres : un petit jardin tropical, peuplé lui aussi d’étranges créatures, et qui cultive une singulière ressemblance avec le laboratoire d’un savant fou. (Encore lui !)

machines de l'île, nantes, machines de l'ile de nantes

Le mélange de plantes tropicales et d’insectes gigantesques de métal, l’aspect “industriel” et laboratoire abandonné, ce mélange improbable créé une atmosphère bien particulière et un effet visuel tout à fait réussi.

Avant de quitter la galerie des Machines, nous jetons un œil à l’atelier de conception des nouvelles machines, inactif en ce dimanche. Puis nous testons une branche-prototype de l’arbre aux hérons qui verra le jour en 2021 :

L’après-midi est entamée, mais on n’a pas encore fini notre découverte des Machines de l’île : il reste encore le Carrousel des Mondes Marins, qui nous intrigue beaucoup.

La guichetière nous demande si on veut un ticket pour faire un tour de manège : un coup d’œil à Cédric me confirme que oui, il nous faut bien 1 ticket pour un tour de manège. :)
A l’intérieur, on est encore babas devant la beauté des créatures sous-marines devant nous, avec leur petit côté carrément flippant pour certaines ! Dents, pinces, mâchoires acérées : tout y est, y compris les petits détails qu’on s’amuse à relever !

machines de l'île, nantes, machines de l'ile de nantes, carrousel des mondes marins, crabe mécanique

L’expérience était amusante, même pour des adultes, car chaque manège choisi propose des manettes à activer pour rendre l’animal encore plus “vivant” : je devais pour ma part pédaler, quand Cédric devait activer différentes manettes pour faire bouger les yeux et la nageoire dorsale de notre poisson. Et je pense que ce manège doit faire un carton auprès des plus petits !

On en profite aussi pour souligner le professionnalisme et le sens de l’accueil des équipes des Machines de l’île : les machines nous ont été présentées avec humour et passion, et le personnel du Carrousel marin était souriant et à l’écoute. Ce qui a contribué à rendre notre  après-midi sur place très agréable.

Avec tout ça, nous voilà un peu flapis, alors pour faire une pause et se rafraîchir, on décide de s’offrir un petit cocktail sur la terrasse d’un gros bateau amarré tout près : O’Deck. C’était bien agréable de savourer la caresse du soleil avec un petit verre à la main !
O’deck
Pont 2 du Nantilus
Parc des chantiers,
Nantes

Mais ce n’est pas fini, il nous reste encore un “gros morceau” : le long des quais, se trouvent rien de moins qu’un hangar à bananes réhabilité, plusieurs œuvres d’art contemporain à admirer, et non pas une mais deux grues titanesques classées Monument historique à trouver. (Ça, c’était facile !)
quai des antilles, oeuvre d'art contemporain, art contemporain, nantes

anneaux daniel buren, estuaire, art contemporain, quai des antilles

Les anneaux de Daniel Buren et Patrick Bouchain, œuvre contemporaine encore plus impressionnante la nuit tombée.

Nous n’irons pas jusqu’au bout des quais, la fatigue se faisant sentir. Mais on s’est arrêtés faire un petit tour à la Cantine du Voyage, très photogénique, et qui m’a fait penser à ses cousins parisiens : Grand Train et les Grands Voisins. L’endroit était très fréquenté, par des familles et des amis venus prendre le temps de s’amuser ou boire un verre par un beau dimanche de printemps.

la cantine du voyage, la cantine du voyage nantes

La cantine du Voyage
Quai des Antilles
44200 Nantes

Notre dernière étape du jour sera le Lieu Unique, qu’on souhaite visiter absolument ce soir-là car il est fermé le lendemain. C’est donc le moment ou jamais, et je tenais absolument à me faire une idée de cet endroit intrigant.

L’exposition mise en place le jour de notre visite ne m’a pas du tout emballée, mais c’est une question de sensibilité artistique : ce jour-là, le thème exploité ne m’a pas inspirée alors qu’il était sans doute intéressant pour des amateurs éclairés. Et d’ailleurs, j’ai trouvé une initiative très bien trouvée : des médiateurs étaient disponibles sur place pour guider les visiteurs et répondre à leurs questions. Et c’est vraiment une excellente idée, car bien souvent, pour appréhender correctement l’œuvre d’un artiste, il faut en comprendre la démarche, et que la médiation soit assurée par quelqu’un à qui on peut poser librement ses questions, c’est une idée géniale que j’aimerais retrouver dans plus de musées.
le lieu unique, nantes, nantes le lieu unique

Petit coup de cœur pour la librairie, très différente de celle qu’on a visitée à la cantine du Voyage, mais très belle aussi avec son, côté “industriel”, et son choix de livres graphiques, fanzines, papeterie, posters à encadrer… J’avais envie d’acheter plein d’affiches à ramener chez moi !

Le Lieu Unique
quai Ferdinand-Favre 
Nantes

loire, nantes

Pour clore la journée par un bon restaurant, et aiguillés par les petits prix du restaurant Une affaire de goût, nous commençons notre repas qui se révèlera savoureux mais ponctué de longs moments d’attente, la serveuse étant manifestement seule au service… Un restaurant intéressant si vous voulez bien manger à petit prix, mais où vous devrez prévoir beaucoup de patience.

Une affaire de goût
1 bis, rue Kervégan
44000 Nantes

Pour notre dernier jour à Nantes, on vous réserve un article plein de verdure, de chats et de jolies maisons !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *