Tokyo – Shibuya et Omotesando

DSC04903

Un caniche à nœuds rouges se cache sur cette photo, sauras-tu le retrouver ?

Rappelez-vous, on avait déjà fait une grosse étape à Shibuya, que je vous racontais ici.

En préparant le voyage, j’avais consulté de nombreux blogs, dont un que j’aime beaucoup, celui de la Méchante. Éléonore y racontait notamment qu’elle adorait le grand magasin Laforêt, vanté à peu près partout sur la toile comme LE magasin à ne pas manquer à Tokyo.
Aussitôt dit, aussitôt fait, nous y voilà ce lundi matin.

Avant d’y arriver, nous croisons un étrange spectacle, tout à fait digne du Japon que je pouvais fantasmer : un homme est assis sur un parapet avec une poussette, qui ne contient rien moins qu’une dizaine de chats de race! Empilés les uns sur les autres, les matous un chouïa blasés ne semblaient pas surpris de l’attroupement qui s’était formé autour d’eux, leur maître non plus, qui semblait même tirer fierté de la curiosité suscitée.

Incapable de résister, j’ai moi aussi câliné ces chats, réalisant que le mien serait parti en courant depuis bien longtemps si j’avais voulu l’installer dans une poussette en pleine ville ! (Et en même temps, l’idée de mettre un chat en poussette, comment dire?…)
curiosité japon, japon excentricité, japon excentrique

A l’ouverture du magasin, nous nous attaquons aux 6 étages de Laforêt…
Il y a du choix, beaucoup de boutiques de fringues, mais après un effet “soufflé au fromage” parce que j’adore farfouiller parmi un tas de fanfreluches et autres bidouilleries en tous genres, je réalise que tout est cher, et je n’ai pas de coup de cœur.
En fin de compte, j’ai surtout passé du temps à l’étage où se trouve l’enseigne Kiwa Seisakujo, qui propose un énorme choix de matériaux pour confectionner soi-même ses bijoux. J’y ai acheté une chaîne très fine pour réaliser bracelets et colliers, et quelques pierres semi-précieuses déjà montées. Tout ça pour un prix très correct, de quoi me fabriquer des souvenirs très personnels du Japon. (Au 5ème étage de la tour Laforêt.)

En-dehors de cette enseigne, c’est un peu la déception : les objets sont soit très excentriques, soit chers… Moi qui pensais faire des folies !

Laforêt HARAJUKU
1-11-6 Jingumae, Shibuya-ku,
Tokyo 150-0001
shibuya, omotesando, shopping tokyo, tokyo city guide, japan trip

shibuya, omotesando, shopping tokyo, tokyo city guide, japan trip, tokyu plaza

L’entrée toute en miroirs de Tokyu Plaza.

Sur les recommandations du guide Hello Sandwich, on tente cette fois-ci le Tokyu Plaza, juste en face de Laforêt.
Cette fois-ci, bonne pioche, grâce au magasin Tokyu Hands notamment.
Tokyu Hands c’est une énorme papeterie. Oui, vous n’avez pas fini de m’entendre parler de papeterie japonaise, c’est monomaniaque !! 😉
Je disais donc, une papeterie qui occupe un étage entier d’un grand magasin, avec enfin des mignonneries pas trop chères à acheter : des patchs thermocollants so kawaï, encore des stickers naïfs et saturés de couleurs, je fais le plein.

Tokyu Hands
12-18 Udagawa-cho,
Shibuya-ku,
Tokyo

Il est presque 14h, Cédric fait preuve d’une incroyable patience depuis le matin mais il a faim, et moi aussi.
On ne cherche pas plus loin, et on s’installe au restaurant qui prolonge la papeterie.
shibuya, omotesando, shopping tokyo, tokyo city guide, japan trip, tokyu hands

shibuya, omotesando, shopping tokyo, tokyo city guide, japan trip, tokyu handsOn a bien mangé, mais c’était assez cher, et en fin de compte, c’est sans doute préférable d’y aller pour boire un verre. Mais la déco du lieu est vraiment craquante !

Après ça, on réalise qu’on a pas mal crapahuté, mais on persiste et on retourne voir la Cat’s Street en plein jour, on ne se lasse pas de ce quartier aux allures de petit village bohême, et le lèche-vitrines devient un motif en soi de balade et de découverte.

shibuya, omotesando, shopping tokyo, tokyo city guide, japan trip

shibuya, omotesando, shopping tokyo, tokyo city guide, japan trip

 jj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *