Les trésors du dimanche (4)

brocante boulevard richard lenoir, brocante paris, vide-grenier, vide-grenier paris, vide-grenier paris 11, paris 11ème, paris 11e, chiner à paris

La brocante coquette qui se pare de petites guirlandes en papier…

L’été a joué les prolongations à Paris, et nous  a offert de belles journées ensoleillées… Si on est patient !

Ce dimanche 10 Septembre, la nouvelle saison des vide-greniers commençait mal, sous un crachin qui poussait les vendeurs à couvrir leurs étals de bâches… Le seul (petit) point positif dans la situation, c’est que les clients se font rares, on est tranquilles. Le soleil apparaissant, on s’est de nouveau retrouvés dans la foule caractéristique des brocantes parisiennes !

Cette fois-ci, cap sur le Boulevard Richard Lenoir, dans le 11ème. Un de mes quartiers préférés, à la fois populaire, et vaguement bobo, et puis c’est une des brocantes que je pratique depuis longtemps maintenant.

Voilà notre premier butin de l’automne où j’ai essayé d’être très sélective et comme d’habitude, de ne pas céder à l’appel de l’achat juste parce que “c’est pas cher et mignon”. (Désormais, je m’impose d’acheter si et seulement si c’est un coup de cœur / un truc que je cherche depuis longtemps).

Pour commencer : de vieux papiers !
Ça y est, j’ai une nouvelle marotte, et ce sont de vieilles pochettes à négatifs utilisés… Je ne sais pas de quand ça date, mais ça date !
Leur graphisme est rétro juste comme j’aime, leur petit format, leurs coutures : tout me plaît dans ce petit objet de la vie quotidienne qui en dit long sur l’esthétique et les codes publicitaires de l’époque. Ceux-là ont été négociés 5€ au lieu de 10, le lot comprenant aussi le drôle de jeu de cartes riquiqui d’origine japonaise qui a intrigué Cédric :

vieux étuis pellicules, vieux étuis négatifs, vieux étuis photo, kodak, étuis kaodak, étui kodak, photos kodak, pellicules kodak, publicité rétro, publicité vintage, vieux papiers

Là, je commence à avoir une petite collection sympa…

DSC04111DSC04115

Mon radar à “conneries” s’active malgré lui, et je flashe sur ce foulard avec des motifs géométriques et fluo. Je craque souvent pour ce genre d’accessoires, et là je n’ai pas réussi à me dire non… C’était 2€, ça servira toujours, et puis ça faisait 2 mois que j’étais en manque de brocante !!;)

Ma 3ème prise : un blouson en jean, H&M, avec un joli délavage, des détails de couture plutôt chouettes, et là encore, un petit prix : 5€. (Pas réussi à le négocier celui-là !)
Ça fait longtemps que je cherche un blouson en jean pour sombrer à mon tour, comme un bon petit mouton, dans la mode des patchs et écussons. Genre ça :

J’ai déjà deux-trois idées d’écussons à mettre sur mon blouson en jean, je prendrai une photo dès que tout ça sera finalisé !

Ma prise incongrue du jour : une chemise pour homme taille XL imprimée Wax !
D’habitude je n’achète rien aux biffins, après de mauvaises surprises, mais là il n’y avait pas d’os : la chemise semblait même neuve car quasiment repassée ! Et le motif, avec ses couleurs éclatantes, m’a immédiatement scotchée.

Oui, mais que faire d’une chemise à manches courtes pour homme trois fois trop grande pour moi ?
J’ai bien sûr trouvé un bon alibi un bon prétexte pour l’acheter quand même : avec un minimum de couture, elle fera un très joli coussin. Ou bien, version plus “arty”, j’aimerais l’utiliser comme cadre graphique autour d’une photo en noir et blanc… Vous avez peut-être du mal à visualiser le résultat, mais j’ai déjà croisé ce genre d’association (un portrait magnifique en librairie), et je pense qu’il y a moyen de faire quelque chose de très joli.

Un immense tote-bag en tissu à imprimé géométriques : n’en jetez plus, je prends ! A 3€, je n’ai pas négocié… Je peux y fourrer tout mon bordel toutes mes affaires, histoire d’accélérer ma scoliose ! 😉
tote bag motifs géométriques, tote bag coton, tote bag brocante

Mais ce dimanche-là, je n’ai pas été la seule à ramener mes trouvailles à la maison…

Un tee-shirt gris tout neuf (mais froissé !) à 4€, et un jeu acheté 20€ alors qu’il y avait marqué “40€” sur la boîte… La suite de l’histoire, c’est que le jeu, en version japonaise, est incompatible avec la Super NES de Cédric. Suspense : vendra-t-il ou vendra-t-il pas ce jeu inutilisable ??

(Édit : la solution semble être finalement d’acheter une super Famicon, vendue pas très chère au Japon… )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *